Accueil » Pratique»Refuges»Le Soreiller

Le Soreiller

Altitude : 2 730 m

Ouverture 

  • Du 11 juin au 25 septembre 2017.
  • Hors période se renseigner.
Départ Les Etages (St Christophe en Oisans)
Dénivelé 1 100 m
Temps d’accès 3h
Difficulté Marche très soutenue
Capacité Été 90 places – Hiver 20 places
Gardienne Martine Turc
Propriétaire STD
Itineraire

Contact

Martine Turc
04 76 79 08 32 Téléphone hors saison04 76 80 28 79 envoyer un mailSite web

 

Le refuge

Refuge du Soreiller

Sur le Chemin

Deux accès sont possibles pour atteindre le refuge.

Le sentier classique de la Combe d’Amont débute à l’entrée du hameau des Étages. Après une montée au milieu des rhododendrons et la traversée d’une petite avalanche qui subsiste parfois en début de saison, il rejoint la combe d’amont dont il enjambe le ruisseau (une passerelle est installée l’été). C’est alors qu’on découvre avec émotion l’extraordinaire Aiguille Dibona (3130m) qui se dresse, au centre, dans la pureté de ses lignes, avec le refuge blotti au pied. Le faux plat qui suit la sortie de la combe est propice à la halte. Quelques lacets raides permettront de rejoindre le refuge aux volets rouges, déjà en point de mire depuis longtemps.

Un itinéraire plus sauvage et plus difficile emprunte le sentier du Vallon d’en Bas, qui démarre 600 mètres avant le hameau des Etages, à quelques pas d’un petit pont, puis traverse peu après un grand éboulement. Après avoir longé des grottes (barmes), on découvre une surprenante grosse dalle plate en équilibre. La montée se fait alors sinueuse dans des vires rocheuses, puis bifurque résolument à droite (vers l’est) au milieu des fleurs alpestres pour rejoindre l’arête séparant les deux vallons. Au détour d’un lacet, se dresse l’Aiguille Dibona, on oblique alors vers l’ouest pour s’enfoncer dans le silencieux Vallon d’en Bas au pied de l’imposante Aiguille du Plat de la Selle (3596m). Retour vers l’est pour atteindre vers 2800 mètres l’arête du Soratay, avant de poursuivre jusqu’au poteau d’où l’on découvre le refuge.

Attention : ce sentier est aérien et difficile, surtout à la descente et par temps de pluie.

 

Le mot du gardien

Gardienne du reufuge du Soreiller

Martine Turc, héritière d’une longue tradition de gardiens et de guides, se fait une joie de vous accueillir au refuge du Soreiller (en patois “ensoleillé”) niché au pied de l’aiguille Dibona, extraordinaire sculpture de granit dans le ciel silencieux de l’Oisans. Ce refuge, îlot accueillant et convivial au milieu de son jardin de pierres, offre une base confortable pour des escalades exceptionnelles sur un rocher réputé. Grâce à son accès possible par deux chemins distincts, il constitue un but et une escale sympathique en milieu de randonnée. Vous goûterez alors au plaisir d’admirer depuis la terrasse les grimpeurs en action, sans oublier le panorama ouvert à 180° plein sud.

Martine Turc

 

A partir du refuge

Principales randonnées à pied
  • Quel spectacle que d’admirer cette magnifique aiguille Dibona et de profiter de cette ambiance haute montagne ! Un itinéraire en boucle passe par le refuge, avec 2 chemins de montagnes distincts pour accéder au refuge. Un dortoir est réservé pour les lève-tards, qui pourront prendre leur petit-déjeuner sur la terrasse exposée plein sud.
Alpinisme et escalade
  • Les Aiguilles du Soreiller (occidentale, centrale, orientale) dominent le vallon du Diable (côté nord) sur 1200 mètres. Leurs arêtes au soleil, plutôt faciles, permettent d’accéder à de magnifiques belvédères. Le site offre un grand choix de voies d’escalades de tous niveaux avec le Rouget, les Burlans, l’Orientale et l’incontournable Dibona. Topos et renseignements au refuge.
 

Le refuge en images

Médias

Refuge du Soreiller

Refuge du Soreiller