Accueil » Pratique»Refuges»La Fare

La Fare

Altitude : 2 280 m

Attention le refuge est actuellement fermé (menace de chute de pierres) – Réouverture non connue à ce jour

Ouverture

    Refuge fermé
Départ

  • Depuis la station d’Oz en Oisans, puis télécabine de l’Alpette en juillet et août. – 1h
  • Depuis le parking du Chalet du lac Besson (Alpe d’Huez). – 2h
Dénivelé

  • 280m depuis l’Alpette
  • 300m depuis le Chalet du lac Besson.
Temps d’accès

  • 1h depuis l’Alpette.
  • 2h depuis le parking du Chalet du lac Besson.
Difficulté Marche facile
Capacité 12 places
Gardienne Pauline MUSOLESI
Proprétaire STD
 

Le refuge

Refuge de La Fare

Sur le chemin

Trois possibilités existent pour accéder au refuge :

Pour les moins sportifs, la première consistera tout simplement à emprunter la télécabine de l’Alpette depuis la station d’Oz en Oisans ou le téléphérique de Vaujany, puis gravir en une heure les 280 m de dénivelé restants.

Seconde option (2h – 280m dénivelé) : emprunter jusqu’au bout la petite route après la station de l’Alpe d’Huez qui passe le col du Poutran, et démarrer depuis le parking du lac Besson.On pourra y observer une véritable curiosité géologique juste à côté : sur une petite dalle, des ondulations ou « ripple-marks » dans le jargon scientifique témoignent du retour de la mer à l’ère secondaire. Pratiquement plat, le sentier qui conduit au refuge ne s’incline qu’après la bifurcation de l’Alpette, et ravira les passionnés de faune et flore : les abords des lacs Besson et Faucille regorgent de marmottes, de linaigrettes et même de spécimens de plantes carnivores, qui fort heureusement se nourrissent plutôt d’insectes que des doigts des enfants !

Dernière possibilité pour les bons marcheurs, démarrer depuis le hameau du Bessay à Oz-en-Oisans en suivant le GR549 (4h).

Le refuge en lui-même possède une histoire singulière, ayant même servi d’hôpital de fortune pendant la seconde guerre.
Pas de téléphone, l’eau à l’extérieur, tout petit mais on ne peut plus convivial !« 

 

Le mot du gardien

Pauline MUSOLESI

Au cœur du massif des Grandes Rousses, le refuge de la Fare, rustique et chaleureux, offre une vue imprenable sur la chaîne de Belledonne. Le refuge vous permet, du haut de ses 134 ans d’histoire, une expérience authentique souvent à l’occasion d’une première nuit en montagne. De passage au refuge, vous pouvez vous désaltérer, vous restaurer midi et soir, ou tout simplement échanger quelques mots avec la gardienne qui en sera ravie !

Pauline MUSOLESI

 

A partir du refuge

Principales randonnées à pied
  • De nombreuses balades sont possibles à partir du refuge, les plus réputées étant le tour des lacs des Grandes Rousses (sept lacs en 6h), ou le retour sur Vaujany par le lac de Balme Rousse et le col du Couard (2234m).
  • Retour également possible sur Oz par le Plan du Cerf.
Alpinisme et ski de randonnée

Le refuge sert de camp de base pour grimper les principaux sommets des Grandes Rousses : le Pic de l’Etendard (3464m) par le col de la Barbarate, ou le Pic Bayle (3465m) par le col de la Pyramide.

Refuge de La Fare

Refuge de La Fare